Généalogie du xinyi bagua

Le xinyi bagua

Généalogie

Il s'agit d'un style de baguazhang (paume des huit trigrammes) créé par Zhang ZhaoDong (1859-1940).

Zhang zhao dong

Zhang ZhaoDong

Ce dernier était un expert en xinyi quan (branche du Hebei) quand il fit la rencontre de Cheng TingHua (1848-1900), un pratiquant de baguazhang disciple direct du "fondateur" de ce style qu'était Dong HaiChuan (1813-1882). Je mets le mot fondateur entre guillements car on ne connait pas les origines exactes du baguazhang. En vérité, Dong HaiChuan enseignait une boxe appelée la boxe des 18 arhats (lohan en chinois, c'est-à-dire les disciples de Bouddha) et la marche en cercle. Puis il adaptait son enseignement en fonction de chaque élève. C'est la raison pour laquelle il existe une multitude de branches différentes en baguazhang, toutes fondées par des disciples de Dong HaiChuan.

Chengtinghua

Cheng TingHua

Cheng TingHua présentera Zhang ZhaoDong à Dong HaiChuan. C'est donc ce dernier qui commencera à enseigner le baguazhang à Zhang ZhaoDong, Cheng TingHua prendra le relais à la mort de Dong. Mais il est important de noter que Zhang ZhaoDong aura  étudié le xinyi quan avec quelques-uns de ses plus fameux représentants en la personne de Liu QiLan (1819-1889) et de Li CunYi (1847-1921). Liu QiLan était disciple de Li LuoNeng tandis que Li CunYi était, comme Zhang, disciple de Dong Hai Chuan et de Li QiLan).

Li cunyi

Li CunYi

Liu qilan

Liu QiLan

A partir de là va s'opérer une sorte de synthèse entre le xinyi quan, boxe caratérisée par ses sorties de force (fajin), ses déplacements directs ou triangulaires, avec le baguazhang, pratique utilisant plus la main ouverte (d'où le nom de paume plutôt que boxe) pour frapper, saisir puis projeter l'adversaire. La bagua utilise la force "en vrille" et présente donc une plus grande "rondeur" dans ses mouvements.

Dong haichuan

Dong HaiChuan

Zhang ZhaoDong aura pour disciple Jiang RongQiao (1891-1963). C'est ce dernier - ainsi que son épouse -  qui enseigneront le xinyi bagua à Chen BingDong, lequel transmettra son art à Daniel Belotti. Au sujet de Chen BingDong, il est important de savoir qu'il était un des 8 élèves à demeurre de Jiang RongQiao. Il était le benjamin de ce groupe et cette formation intensive lui aura permis d'accéder à un savoir très développé et qui n'était pas enseigné aux "simples" élèves de passage dans l'école de Jiang. Cela explique notamment les grandes différences entre notre pratique et celles que nous retrouvons dans d'autres lignées (par exemple, si l'on prend la forme de bagua appelée "fleur de lotus", on constate des similarités dans les noms des techniques mais pas dans leur effectuation. On trouve deux livres qui présentent cette forme : Sur les traces du baguazhang de José Carmona et Bagua Zhang de Won Tun Ken).

Jiang RongQiao

Jiang RongQiao

Chen BingDong et Daniel Belotti

Chen BingDong et Daniel Belotti

 

 

 

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 17/04/2015